Flux RSS en xml
Page d'accueil du site... Le forum PABX en direct...Cliquez ici pour envoyer un email au webmaster !
 Menu principal Bonjour, nous sommes le                                            Plan du site
Présentation
Nouveautés

 GLOSSAIRE DES TERMES TECHNIQUES ( LETTRE A )

 Cliquez sur la lettre de votre choix ci-dessous, pour lire la définition d'un terme technique ou d'un acronyme...

  A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T U  V  W  X  Y  Z  1-0


  INFORMATIONS LEGALES


Auteur : Marc Chutet

Dernière mise à jour : 14 février 2006

Cette page essaye d'identifier et d'expliquer des termes techniques spécialisées, dans leur contexte. Plusieurs sources d'inspirations comme des cours, ou des documentations, ou des explications seraient trop longues à énumérér ici, je remercie donc tous les auteurs ou interprètes.

Cette page, ainsi que toutes les pages de ce site internet sont protégées par le code de la
propriété intellectuelle
, et par la Loi de l'Economie Numérique.
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous la référence N° 810165.

Certains sites exterieurs n'hésitent pas à reprendre ces informations SANS AUCUNE AUTORISATION.
Merci donc de respecter le travail de l'auteur, et des rapporteurs, et de ne pas cautionner le piratage.

Toute copie partielle ou totale, sous tout format électronique, même web et papier doit :
1) obligatoirement être accompagnée de cette présente note d'information légale,
2) obligatoirement être autorisée par l'auteur (et par lettre manuscrite signée),
2) obligatoirement être accompagnée de la source d'information (http://www.pabx-fr.com),
AVANT TOUTE UTILISATION PAR UN TIERS !

En cas d'erreur, de demande de rajout, ou de modification (ce qui est d'ailleurs la bienvenue), merci d'écrire au webmaster en cliquant sur bouton identifié Contact en haut de la page et de suivre les instructions.

Statistiques
Download
Liens personnels
Cryptographie
IP-TCPIP-UDP-RFC
 PABX
Présentation
Configurations
Téléphonie sur IP
Voix sur IP (VOIP)
Newsletter
 Télécommunications
Indicatifs Intern.
Plan num. français
Liens Télécoms.
World
Callshop/Callbox
Glossaire
 GSM-WIFI-WIMAX
GSM Phase II
WAP
GPRS - EDGE
UMTS
Envoi de SMS
WiFi
WIMAX



translate in english


LETTRE A

ACD
Automatic Call Distribution.
Système permettant de former des groupes de téléphones vers lesquels router les appels entrants.

Acheminement (routing)
Détermination de la route (ou chemin) à suivre pour la transmission d'un message dans un réseau
ou l'établissement d'un appel. Attention : ne pas confondre acheminement et routage (voir ce mot).

ACROBAT
Format de données universel par la société ADOBE garantissant que tout document émis dans ce format pourra être relu et utilisé par tout autre programme capable de relire ce format. Ce format est le PDF, pour visualiser les fichiers Acrobat, il faut disposer du logiciel Acrobat reader dont la diffusion est libre et gratuite
Vous pouvez le télécharger à la rubrique téléchargements.

ACTE (Approval Committee for Telecommunications Equipment)

comité présidé par la Commission européenne (DG XIII), chargé de l'application de la directive relative
aux équipements terminaux (98/13/CE) à travers l'élaboration des normes techniques communes
pour l'accès aux réseaux (CTR).
 
ADPCM (Adaptive Pulse Code Modulation)

modulation par impulsions et codage différentiel adaptatif
Méthode de compression utilisée pour réduire le volume de données. Cette méthode se base sur le
codage des différences d'un échantillon à l'autre. La ADPCM est une technique utilisée en particulier
pour les disques compacts (CD) et dans la norme DECT.
 
Adresse (address)

En informatique : ensemble de bits ou de caractères qui indique la destination d'une communication
ou d'une donnée (trame, paquet, message...).
En télécommunications : ensemble des chiffres qui, en un point d'un réseau de télécommunication,
détermine l'extrémité demandée.

Adresse IP
Adresse codée sur 32 bits selon le protocole Internet et affectée à un ordinateur figurant dans un réseau.
Une portion de l'adresse IP désigne le réseau et l'autre désigne un ordinateur dans ce réseau.
 
ADSL (Asymmetrical Digital Subscriber Line )
L'ADSL fait partie des technologies xDSL qui permettent d'améliorer les performances des réseaux
d'accès et en particulier de la ligne d'abonné du réseau téléphonique classique,
constituée de fils de cuivre. Grâce à l'utilisation de deux modems, l'un placé chez l'abonné,
l'autre sur la ligne d'abonné, devant le répartiteur principal, il permet d'améliorer considérablement
le débit du réseau et d'obtenir des transmissions 70 fois plus rapides qu'avec un modem analogique
classique. Le principe de l'ADSL consiste à réserver une partie de la bande passante au transport de
la voix, une autre au transport des données circulant en direction du coeur de réseau
(données montantes) et une troisième, plus importante au transport des données circulant vers
l'abonné (données descendantes). Pour la restitution correcte de la voix, des filtres situés à chaque
extrémité de la ligne éliminent les parties du signal inutiles. La technologie ADSL est particulièrement bien adaptée aux liaisons de boucle locale puisque le débit qu'elle permet diminue avec la longueur de la ligne. En raison de son faible coût, elle constitue une solution intéressante pour bénéficier d'un accès rapide à Internet.
 
AFA

Association des Fournisseurs d'Accès à Internet, pour accéder à leur site officiel, cliquez ici.

AFNOR (Association française de normalisation)

Fondée en 1926, L'AFNOR est une association loi 1901 reconnue d'utilité publique et regroupant environ 5500 membres. Branche française du CEN (Comité européen de normalisation), elle représente la France à l'ISO (Organisation internationale de normalisation). Ses ressources proviennent pour 30% environ de subventions, pour 10% des cotisations de ses membres et pour 60% de ses propres activités (publications, ...). L'AFNOR a le monopole de la normalisation en France. Pour visiter leur site, cliquez ici.
 
Agrément

Reconnaissance formelle que le produit ou système évalué peut protéger des informations jusqu'à un niveau spécifié dans les conditions d'emploi définies.

Airtime (Espace air)

Temps passé par le téléphone mobile à utiliser la fréquence y compris le protocole.

Algorithme

Série d'étapes logiques comment un problème particulier peut être résolu ou comment une tâche peut être accomplie.

Alphanumérique

Qualificatif indiquant la capacité de traiter à la fois des lettres et des chiffres : alpha représente des lettres, numérique représente des nombres. Un récepteur alphanumérique, par exemple, peut envoyer et recevoir des messages contenant à la fois des lettres et des numéros.

AMPS ( Advanced Mobile Phone System )

Réseau analogique de téléphonie mobile utilisé principalement aux Etats-Unis, en Amérique Latine, en Australie, en Nouvelle-Zélande, dans certaines parties de la Russie et de la zone Asie-Pacifique.

AMRT (Accès multiple par répartition en code)

Réseau numérique de téléphonie mobile qui fonctionne principalement aux Etats-Unis, mais également en Amérique Latine, en Nouvelle-Zélande, dans certaines parties de la Russie et de la zone Asie-Pacifique. Les téléphones mobiles AMRT (TDMA) Ericsson fonctionnent également sur les réseaux AMPS.

Analogique

La façon la plus simple de transmettre la parole - les premiers réseaux de téléphonie mobile étaient des réseaux analogiques. Comme ils sont implantés depuis longtemps dans certains pays, les réseaux analogiques peuvent offrir une meilleure couverture que les réseaux numériques ; toutefois les téléphones analogiques sont moins sûrs et souffrent d'interférences lorsque le signal est faible. Les systèmes analogiques incluent AMPS, NMT et ETACS. Le terme "analogique" désigne le mode de transmission dans lequel le signal électrique véhiculant la transmission est fonction de l'onde de propagation acoustique. Cette onde, provoquée par la voix de l'abonné, est transformée en signal électrique proportionnel par le microphone du combiné.
Représentation d'une information par un signal à évolution continue (par exemple sinusoïdal).

Analyse cryptologique

Étude des moyens de chiffrement pour en déceler et mettre en évidence les faiblesses de conception ou les fautes éventuelles d'utilisation.

ANFr (Agence Nationale des Fréquences)

Agence qui a pour mission de gérer le spectre hertzien français, de répartir les fréquences entre différents organismes et administrations affectataires (l'Autorité, le CSA, le ministère de la défense etc.), de traiter les brouillages et de conduire les négociations internationales sur les fréquences. Pour acceder à leur site, cliquez ici.

ANSI (American National Standard Institute)

Nom de l'institut national américain qui développe des standards via divers comités de standardisation accrédités [Accredited Standards Institute] (ASC). Le comité X9 s'intéresse particulièrement aux standrads de sécurité pour l'industrie des services financiers. Pour plus d'informations, cliquez ici. Equivalent à l'AFNOR (Association Française de normalisation).

APN (Access Point Name)

Session prédéfinie par l’opérateur mobile à destination de ses abonnés. Des sessions Intranet, Internet ou Wap sont ainsi définies.

APPLET
Petit programme en JAVA inventé par Sun et diffusé sur les pages WEB. Il permet l'éxecution d'une fonction, tel qu'une animation, une interaction sur des pages HTLM.
(La montre que vous avez vue sur la page d'accueil dece site est un applet Java).

Architecture fonctionnelle

L'architecture fonctionnelle décrit les objets du système essentiel : traitements, données, contrôles. L'architecture fonctionnelle constitue le premier niveau - niveau conceptuel - dans le cycle d'abstraction de la conception.

Architecture technique

L'architecture technique décrit les ressources nécessaires au système de traitement de l'information : transformation, mémorisation / acquisition / visualisation, communication. L'architecture technique constitue le deuxième niveau - niveau logique - dans le cycle d'abstraction de la conception.

ART ( Autorité de Régulation des Télécommunications )
(Voir aussi ARCEP)
En application des directives européennes, la loi du 26 juillet 1996 a ouvert le secteur des télécommunications à une concurrence totale à compter du 1er janvier 1998. Elle prévoit ainsi que les activités de télécommunications s’exercent librement. La régulation consiste en l’application, par l’autorité compétente, de l’ensemble des dispositions juridiques, économiques et techniques qui permettent aux activités de télécommunications de s’exercer effectivement. En France, la loi a confié cette mission au ministre chargé des télécommunications et à une institution indépendante : l’Autorité de régulation des télécommunications, mise en place le 5 janvier 1997 Pour que la régulation soit équitable, il faut qu’elle soit assurée en toute indépendance à l’égard des différents opérateurs présents sur le marché. Comme l’ensemble des législations des Etats membres de l’Union européenne, la loi française a établi cette séparation en créant une instance de régulation indépendante : l’Autorité de régulation des télécommunications.

Cette création répond à trois objectifs :
1) L’objectif de neutralité : au sein de l’Etat, qui s’est engagé à préserver le statut d’entreprise publique de France Télécom, la même autorité ne peut être actionnaire de l’opérateur public et régulateur. L’indépendance de l’Autorité de régulation est un gage de neutralité et d’impartialité à l’égard de tous les acteurs du marché.
2) L’objectif de continuité : le régulateur a pour mission de favoriser le développement durable du marché au bénéfice des utilisateurs. Pour ce faire, il doit susciter la confiance et incarner la stabilité, dans son fonctionnement comme dans ses décisions. Son indépendance et le mode de désignation des membres de son Collège lui permettent d’inscrire son action dans la continuité.
3) L’objectif d’efficacité : une autorité indépendante peut aussi disposer de compétences qui ne se rattachent pas aux formes traditionnelles d’intervention du pouvoir exécutif. Le règlement des litiges, la conciliation et le pouvoir de sanction figurent ainsi parmi les éléments décisifs d’une régulation efficace.
Pour acceder à leur site, cliquez ici.

ASCII ( American Standard Code for Information Interchange ) :

code standard américan pour l'échange d'informations, qui traduit en nombres les caractères de l'alphabet et autres.

ASN.1 ( Abstract Syntax Notation One )
La notation de syntaxe abstraite &ord, I est un standard ISO/IEC pur les règles de codage des certificats X.509.
Deux types existent :
DER ( Distinguished Encodnig Rules ) [Règles de codage élaborés]
et BER ( Basic Encoding Rules ) [Règles de codage de base ].

Asynchrone ( start-stop ou asynchronous)
Mode de transmission des données dans lequel l'instant d'émission de chaque caractère ou bloc de caractères est fixé arbitrairement.La transmission de chaque caractère comporte un bit de départ, un ensemble de bits représentant le caractère à transmettre et un bit d'arrêt.

ATRAC3 :
Acronyme de Adaptive Transform Acoustic Coding3, est une technologie de compression audio assurant une haute qualité de son et des taux de compression élevés. Le taux de compression de ATRAC3 est le double de celui d'un Mini Disc, ce qui permet d'améliorer la capacité d'enregistrement du support.

ATM (Asynchronous transfer mode ou mode de transfert asynchrone)
Technique de transfert asynchrone pour des communications à haut débit d'informations numérisées, organisées en paquets courts et de longueur fixe. L'ATM permet une transmission ultrarapide des informations et une utilisation optimale de la capacité des lignes, et se trouve particulièrement adapté aux réseaux multiservices à haut débit. Ce mode de transmission peut notamment être utilisé pour tirer le meilleur parti d'un coeur de réseau. L'équipement d'un coeur de réseau en ATM est ainsi attractif car il répond à l'augmentation du trafic par une optimisation des ressources allouées et offre une qualité de service garantie.
Système de transmission d’informations numériques par commutation, sous forme de "cellules" (des paquets de données de longueur fixe).

Attestation de conformité
Les équipements terminaux destinés à être connectés à un réseau de télécommunications (postes téléphoniques, télécopieurs, modems etc.) ainsi que les émetteurs radioélectriques (télécommandes, postes CB etc.) doivent être conformes à des normes de qualité et de sécurité avant leur mise sur le marché. La loi prévoit des procédures d'évaluation dont l'aboutissement est la délivrance par l'Autorité d'une attestation de conformité. Les appareil conformes sont signalés par une étiquette spécifique.

Audit
Examen méthodique d'une situation relative à un produit, un processus, une organisation, réalisé en coopération avec les intéressés en vue de vérifier la conformité de cette situation aux dispositions préétablies, et l'adéquation de ces dernières à l'objectif recherché [définition ISO, d'après la norme AFNOR Z61-102]

Audit Télécom
Les objectifs d’un audit Télécom (ou audit de systèmes de téléphonie) sont :
1) évaluer le degré de sécurité par rapport à l’éventualité de fraudes externes et internes.
2) évaluer et optimiser la gestion de la politique d’administration de systèmes de téléphonie.
3) détecter la présence de périphériques de communication non autorisés sur les lignes téléphoniques.
4) déterminer l’état des vulnérabilités présentes dans les différents modèles de PABX.
5) obtenir un document de travail destiné à servir de base dans la mise en place d’un plan d’action correctif efficace.
6) réduire le coût du poste Télécommunications.
Les mesures prises dans cet audit permettront d’obtenir une vision précise de l’état de sécurité des systèmes de télécommunications en vue d’établir un plan d’action correctif. Les actions seront menées en vue de prendre le contrôle total des moyens de télécommunications.
La mission pourra ainsi déterminer :
- leur niveau de résistance aux tests réalisés
- leur résistance à l’authentification en place
- le niveau de sécurité existant

Audit Interne
L'audit interne consiste à :
1) Recenser les dispositifs de sécurité en place sur le site, physiques et logiques.
2)Connaître l’état de vulnérabilité du système d’informations.
3) Etablir les recommandations qui permettront à la direction de la sécurité et à la direction informatique d’apporter les améliorations nécessaires à l’obtention d’un niveau de sécurité optimal de son système d’information.
4) Hiérarchiser les actions à mettre en œuvre à partir des critères de menaces, de coûts et de probabilité de réalisation.
L’audit de sécurité concerne les domaines d’investigations suivants :
- L’organisation
- La sécurité des données
- La sécurité des réseaux
- La sécurité des applications
 
Audiotex (audiotex)

Service permettant d'accéder, à partir d'un téléphone, à des sources de données vocales. Audiotel (marque déposée) est le nom du service audiotex commercialisé par France Télécom.
 
Audiotel

Service commercial de France Télécom généralement accessible en composant un numéro commençant généralement par "08 36" qui permet aux utilisateurs d'accéder à des informations, à des jeux, etc., généralement par l'intermédiaire d'un serveur vocal, c'est-à-dire un serveur informatique qui oriente l'appelant grâce à des messages préenregistrés. Pour lire leur documentation commerciale, cliquez ici.

Authentification
Processus par lequel les téléphones mobiles ( ou un autre terminal ) et les fournisseurs de services établissent l'identité de tout téléphone ( ou terminal ) émettant et recevant un appel, ce qui permet le routage de l'appel, une facturation précise et protège ainsi le réseau contre un usage frauduleux du système.
L'authentification a pour but de vérifier l'identité dont une entité se réclame. Généralement l'authentification est précédée d'une identification qui permet à cette entité de se faire reconnaître du système par un élément dont on l'a doté. En résumé, s'identifier c'est communiquer son identité, s'authentifier c'est apporter la preuve de son identité.
Procédure visant à s'assurer de l'identité d'un correspondant (ou utilisateur) pour contrôler l'accès à un système informatique ou à un logiciel.

Autocommutateur (voir aussi commutateur et exchange)
Équipement situé en un noeud de réseau pour assurer des connexions appel par appel entre voies de transmission selon les besoins des usagers.
Dans les réseaux téléphonique, télégraphique ou de donnés (circuits ou paquets), les commutateurs sont presque tous automatiques.

Autocommutateur privé (Anglais : PABX : Private Automatic Branch eXchange)
Autocommutateur téléphonique ou 'autocom', il assure la concentration des postes téléphoniques d'entreprise numériques et/ou analogiques et la commutation des circuits interne ou externe.
Un PABX travaille aussi bien en numérique qu'en analogique, et dispose d'une ou plusieurs interfaces reliées au réseau public pour les communications externes. Plusieurs modèles sont disponibles de quelques dizaines de postes jusqu'à plusieurs milliers.
Plusieurs PABX peuvent s'interconnecter entre eux de manière homogène pour former un réseau (noeuds) mais peuvent être également interconnecter entre eux de manière hétérogène (pour les constructeurs différents par exemple).
Un PABX peut intégrer plusieurs applications comme la messagerie vocale, le standard automatique, la DISA, la taxation, l'application hôtel ou hopital, l'ACD.
Les applications d'administration d'un PABX peuvent fonctionner par des ports V24 et/ou TCP/IP via un plan d'adressage spécifique ou pas, et avec des numéros de ports spécifiques, mais également peut avoir des applications sous Windows ou Linux spécifiques pour la gestion du PABX.
Pour plus d'informations, cliquez ici pour ouvrir la page pabx de ce site.

Autorité de certification (AC)
Tierce partie de confiance pour la génération, la signature et la publication des certificats de clés publiques.

Autorité de sécurité (AS)
Entité responsable de la définition, de l'implémentation et de la mise en œuvre d'une politique de sécurité.
 

Avis de Taxe (ou AoC)

Permet de contrôler le coût des appels effectués à partir de votre téléphone mobile. Le téléphone affiche des informations sur le dernier appel et sur le total des appels effectués. L'application d'avis de taxe améliore encore ce contrôle en vous permettant de définir un montant limite pour les appels que vous effectuez. Pour que vous puissiez utiliser ce service, il doit être pris en charge par votre réseau et par votre téléphone. Il vous faudra peut-être rajouter ce service à votre abonnement.

 

Informations légales

Tous les produits mentionnés ou marques citées sont des marques déposées de leurs propriétaires respectifs.
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous la référence N° 810165.

© Copyright 2002-2006 - Tous droits réservés.
Reproduction partielle (ou totale) strictement interdite sans une autorisation écrite de l'auteur.